Imprimer
Partage :

Les conditions matérielles de travail des langagiers

L'Institut des langues et cultures d'Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4) réunit six centres de recherche européens et internationaux axés sur les langues, les cultures, l'histoire et la traduction. Sa Revue, publiée par les presses de l'Université Grenoble Alpes, présente des numéros thématiques s'intéressant tant aux langues et cultures de spécialité et à la traduction de textes pragmatiques qu'au discours politique et à la littérature de voyage.

Remontons un peu dans le temps : le troisième numéro de 2016 de la Revue est consacré aux approches ergonomiques des pratiques professionnelles et de la formation des traducteurs. Il offre, dans un dossier d’une dizaine d'articles, une étude des facteurs environnementaux qui agissent sur le travail des traducteurs et des terminologues professionnels, influencé depuis plusieurs décennies par les technologies et les pratiques organisationnelles qui en découlent. Pour mieux installer le « traducteur humain » au centre de la traductologie, Élisabeth Lavault-Olléon propose dans ce numéro thématique une ligne éditoriale visant l'intégration d'une perspective ergonomique à l'étude de la traduction.

La Revue de l'ILCEA4 est publiée exclusivement en format numérique et est libre d'accès. (Caroline Mangerel)

Revue de l’Institut des langues et cultures d'Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4), no 27, 2016.

Revue bilingue de création et de traduction

C'est-à-lire est une revue bilingue qui publie, en français et en espagnol, d'une part des comptes-rendus universitaires de créations rédigées en français : poésie, roman, nouvelles, essais, récits autobiographiques, et d'autre part des comptes-rendus critiques de textes traduits du français à l'espagnol. Cette jeune publication semestrielle, qui a son siège en Argentine, vise à promouvoir les littératures francophones mondiales.

Ses deux premiers numéros présentent des textes portant sur un éventail d'auteurs francophones, de Kim Thúy à René Depestre en passant par Leïla Slimani.

C'est-à-lire est libre d’accès et peut être téléchargée, en partie ou intégralement, en format PDF. (Caroline Mangerel)

C'est-à-lire – Revista bilingüe de reseñas de textos francófonos de creación

Revue professionnelle

De Taalkundige/Le Linguiste est la revue d'information de la Chambre belge des traducteurs et interprètes. Généralement trimestrielle, elle propose des articles de fond sur de nombreuses questions liées aux pratiques langagières, aussi bien en Belgique qu'à l'étranger. Elle donne des renseignements sur les nouveaux outils et ouvrages, les formations et conférences, et les activités de la Chambre. Elle est rédigée en français et en néerlandais. (Caroline Mangerel)

De Taalkundige/Le Linguiste ­

Traduire l’art

Dans son dernier numéro (239), la revue Traduire s’intéresse à l’art. Peut-on dire que traduire l’art est tout un art? En somme, oui. Comme le fait remarquer Shena Wilson dans son article L’Art en traduction, on peut traduire la littérature, la musique, les beaux-arts, la danse et ainsi de suite. Chaque art comporte son lot de difficultés engendrées tant par la fusion et la séparation des cultures, des langues et des peuples que par la tyrannie des modes, des lois et de la « bienséance ».

Dans ce numéro comprenant douze articles, les auteurs et autrices traitent avec intelligence et élégance de la traduction de l’opéra, de la bande dessinée, du cinéma ou encore de l’art performatif. Ils expliquent les tenants et les aboutissants de la traduction dans les musées, comme le Louvres, et de la traduction des commentaires des audioguides en général.

Notons qu’il existe une édition accès libre de la revue mais les articles de ce numéro n'y seront disponibles dans leur forme intégrale qu’en décembre 2020. (Philippe Caignon)

Traduire, Revue française de traduction, Société française des traducteurs, no 239,  2018.


Partage :