Imprimer
Partage :

Des revues

par Caroline Mangerel, traductrice agréée

Par où commencer? Un guide pour frayer son chemin en traduction au Canada
Lynne Bowker, professeure à l’université d’Ottawa, vient de publier un guide pour les personnes qui débutent dans le domaine de la traduction et de la localisation au Canada. Ce livre numérique en ligne gratuit présente des outils accessibles sur Internet : concordanciers bilingues, banques de terminologie, applications de traduction automatisée et bien d'autres encore. Sans vouloir être exhaustif, cet ouvrage est axé sur la traduction au Canada et par conséquent aborde presque exclusivement les deux langues officielles, à l'exception d'une section sur les langues autochtones. Il ne propose que des ressources gratuites.
Lynne Bowker, Translating for Canada, eh?, University of Ottawa, 2021.
https://ecampusontario.pressbooks.pub/translatingforcanada/

Doublage, sous-titrage, interprétation et formation
On ne présente plus JoSTrans, The Journal of Specialised Translation, cette sympathique revue qui offre deux fois par an un foisonnement d'articles et quelques entrevues en format vidéo, le tout dans le but de permettre des échanges entre les membres des différentes professions langagières et les universitaires et chercheuses dont les travaux portent sur la traduction spécialisée.

Son dernier numéro est axé sur l'audiovisuel, depuis le sous-titrage et le doublage comme pratiques langagières jusqu'à l'apprentissage de la traduction en ligne en passant par les interactions dans les communautés virtuelles et la formation en réalité virtuelle pour les interprètes communautaires. En prime, on y retrouve un article de Donald Barabé, président de l’OTTIAQ, intitulé « Translation Status – A Professional Approach ».
JoSTrans, The Journal of Specialised Translation. 

Repenser la francophonie
Basée à l'Université de l'Alberta, la revue
Alternative francophone. Pour une francophonie en mode mineur publie de une à trois fois par an des numéros thématiques aux couvertures colorées et frappantes. Elle s'est donné pour objectifs, notamment, de « promouvoir les échanges entre toutes les francophonies » et d'« explorer la diversité des configurations culturelles et identitaires produites dans le contexte francophone ».

Son dernier numéro, dirigé par Denis Taillandier et Aurélie Briquet, aborde les relations culturelles contemporaines entre le Japon et la France sous une variété de pratiques et de perspectives : gastronomie, ikebana, diplomatie, littérature, musique, méditation, le tout souvent vu par le biais de la traduction ou de l'échange interculturel.
Alternative francophone. Pour une francophonie en mode mineur, « Néojaponisme et renouveau contemporain des relations culturelles France-Japon », vol. 9, no 2, mai 2021.


Partage :