Imprimer
Partage :

Insoumission

Par Eve Renaud, trad. a.

Les trois semaines allouées se sont écoulées et je me retrouve avec un jour seulement pour préparer une soumission. Oui, bien sûr, c’est serré, mais j’avais trop de travail. Alors pourquoi répondre et risquer d’en avoir davantage? Bienvenue chez les pigistes.

D’abord, lire les 90 pages de l’appel d’offres et élaguer. Non, je n’ai pas plus de 50 employés; non je n’ai jamais travaillé pour le gouvernement même si le résultat de ma déclaration de revenus fait croire que je travaille à mon compte à la réduction du déficit. Plus que 80 pages. Coup d’œil sur le cadran. Je vais y arriver.

Je dépoussière mes attestations de ci et de ça et je me mets à la rédaction.

Décrivez votre entreprise. C’est moi. Combien d’employés avez-vous? Flûte, je me compte ou pas? Qui signera le contrat éventuel? Moi. Qui répondra au téléphone? Moi. Qui établira les factures? Moi. Vous restera-t-il du temps pour traduire? Non, ça ce n’est pas dans le questionnaire. Comment faites-vous pour assurer la confidentialité d’un document? Je ne réponds pas aux supplications de mon chat qui rêve d’apprendre à lire et je le déchiquette. Note : reformuler au moment de la relecture; il me semble y avoir quelque chose qui cloche.

Décrivez votre méthode en deux pages au plus. Bon ben je traduis, puis je relis. Ensuite je me révise puis je relis. Inutile de vérifier : je n’ai pas dépassé les deux pages.

Recherche de quatre échantillons. Surtout, relire pour le cas où la méthode éprouvée décrite plus haut aurait eu un raté.

Tiens, c’est vrai, cette mienne traduction a été publiée sur le Web. Allons voir dans quel état et peut-être pourrai-je ajouter l’URL. Et là, catastrophe! Non, pas de panne d’ordinateur ni d’imprimante. Non, on ne m’appelle pas d’urgence au chevet de tante Henriette. C’est que ma souris a dérapé et cliqué un signet trop bas : celui du Boggle en ligne. N’avez-vous pas vous aussi un signet-tripot qui vous guette pour vous faire perdre un temps fou au pire moment? Personnellement, j’en ai plusieurs, qui ne sont pas sagement réunis sous « Jeux ». Je les ai plutôt laissés miner ma liste de signets au hasard de l’ordre alphabétique. Juste avant « Circuit », il y a « Cadavre exquis ». Avant « Ministère des Finances », il y a « Mahjong ». Avant « Portugais », il y a « Pays du monde JetPunk ».

Allez, quelques parties de Boggle, histoire de me délier les doigts. Pas si mal : 8e sur 85. J’ai même devancé fuliberte, mais je traîne toujours derrière Baudelaire. Celui-là, c’est le genre qui repère des mots comme « aposélène ». Aposélène, je vous demande un peu. Ce n’est même pas dans le Robert (qui est presque un signet-tripot à part entière). Le dico me donne ce qu’il a de plus proche : « aposiopèse : (rhétorique) interruption brusque d’une construction, traduisant une émotion, une hésitation, une menace. » Et en parlant de traduction, de menace et d’interruption brusque, j’ai sans doute mieux à faire que de vérifier si « cadmie » et « redentée » existent vraiment…

Enfin, tout est prêt pour l’essai d’impression recto verso de cette fameuse soumission. Le premier exemplaire sort de l’imprimante avec une grande traînée blanche en plein centre. Eh oui, la cartouche tire à sa fin. Heureusement, il y a un magasin d’articles de bureau à 20 minutes et grâce à Hermès (dieu du commerce, semble-t-il), il est ouvert le dimanche. Je saute dans la voiture. C’est vrai, je me suis dit hier que je ferais le plein aujourd’hui. Pas le temps. Il reste deux cartouches du bon modèle. Ma mère dit toujours qu’il y a un bon dieu pour les innocents et moi je m’étonne toujours de ne pas l’avoir fait mourir d’épuisement professionnel (le dieu). Installation de la nouvelle cartouche. On reprend.

Bien sûr comme j’imprime surtout sur du papier brouillon, je n’ai pas vu baisser la pile de feuilles vierges. C’est beaucoup trop juste! Pas de temps à perdre : le magasin ferme dans une demi-heure. Nouveau coup d’œil à la jauge. Le voyant rouge clignote. C’est sur le chemin du retour que… Mais non, ne levez pas les yeux au ciel, je n’allais tout de même pas ajouter une panne d’essence! C’est sur le chemin du retour que j’ai constaté mon erreur : il me reste trois jours pour préparer ma soumission. Les cadavres exquis n’ont qu’à bien se tenir!


Partage :