Imprimer
Partage :

Localization World 2013, Silicon Valley

Du 9 au 11 octobre se tenait le Localization World à Santa Clara, en Californie. Les ateliers étaient répartis en six parcours, dont un consacré exclusivement à la gestion du contenu. Il semble que ce sujet soit appelé à prendre une certaine importance à l’avenir. À cette occasion, les points de vue les plus diversifiés s’exprimaient, ce qui est représentatif du domaine de la traduction à l’échelle mondiale. Alors que de la part de certains, on sent une volonté d’intervenir plus tôt dans le processus menant de la rédaction à la traduction des textes, allant même jusqu’à vouloir influencer directement la rédaction du contenu, d’autres voient le salut de la traduction dans l’automatisation tous azimuts. Un des conférenciers rêve même que la traduction devienne un service Web totalement gratuit par le truchement de la traduction automatique.

À ces six parcours, se greffait une journée de conférences libres (unconference). Dans cette section d'une rencontre du genre, tous les sujets sont permis. Les participants font des suggestions et le sujet abordé est choisi démocratiquement. Les échanges se déroulent librement, chaque participant étant invité à intervenir. Lors de ces conférences libres, il n’existe que trois règles : toute forme de promotion est interdite, on doit se présenter et surtout, il faut s’amuser. Cette formule amène un véritable vent de fraîcheur ; les échanges sont vifs, pertinents et déclenchent souvent la réflexion.

Les prochains Localization World se tiendront du 24 au 26 février 2014 à Bangkok ; du 4 au 6 juin 2014 à Dublin ; et du 29 au 31 octobre 2014 à Vancouver.

Sophie Filiatrault, trad. a.
Stéphan Gervais, trad. a.


Partage :