Usito, vous connaissez ?

usito

Ce dictionnaire vient tout juste de célébrer son premier anniversaire, mais déjà il se conduit comme un grand et présente un vaste panorama de la langue québécoise telle qu’elle est parlée et écrite actuellement.

Par Isabelle Veilleux, trad. a.

Usito est un nouveau dictionnaire québécois, mais ne le cherchez pas sur les tablettes de votre librairie préférée puisqu’il n’est disponible qu’en ligne, par abonnement. Tout d’abord connu sous le nom de projet Franqus (d’après français québécois et usage standard), Usito a vu le jour à l’Université de Sherbrooke à la fin des années 1990 et été lancé officiellement en mars 2013.

Point de vue de l’utilisatrice

J’aimerais vous présenter Usito non pas comme une spécialiste des dictionnaires, ce que je ne suis pas, mais bien comme utilisatrice. L’ouvrage était déjà en ligne avant sa commercialisation, et j’avais commencé à le consulter de temps en temps. Il m’a rapidement conquise et il occupe maintenant une place de choix dans mon arsenal de langagière. Pourquoi ? Parce qu’il rend compte du français parlé et écrit ici, maintenant, et le site Usito le confirme : « la priorité a d’abord été donnée aux emplois québécois de registre neutre ou soutenu », le « premier objectif étant de décrire le français standard actuellement en usage au Québec ». Il n’est pas question ici d’un dictionnaire qui fait état de notre belle parlure et dresse un portrait d’un Québec rural et agricole. Je trouve extrêmement rafraîchissant de voir sanctionner des usages bien à nous que l’on sait corrects, mais que l’on n’ose parfois pas utiliser parce qu’ils ne figurent pas dans le Robert. Par ailleurs, le fait que le registre neutre et soutenu soit privilégié revêt une grande importance puisque dans le domaine de la traduction, c’est bien sûr l’écrit qui prime.

Chaque article est une véritable mine d’information et est structuré de la façon suivante : I le macrosens, A le mésosens, 1 le sens, puis les sous-sens et les nuances. Sous l’entrée figurent les définitions suivies des antonymes qui leur sont propres. Plus bas, une flèche indique des renvois synonymiques, et une flèche circulaire, les renvois morphologiques. La définition présente en général beaucoup d’usages différents sous forme d’expressions, et les usages typiquement français ou québécois sont indiqués par les lettres UF ou UQ.

Sous l’article à proprement parler se trouvent une partie intitulée Anglicisme(s) critiqué(s), dans laquelle sont présentés les emplois du terme considérés comme des anglicismes critiqués, l’étymologie et, enfin un tableau des formes qui affiche les diverses formes des noms, des adjectifs et des adverbes, de même que les conjugaisons dans le cas des verbes.

La recherche simplifiée

Ce n’est pas tout. On peut aussi chercher directement une expression composée de plusieurs mots. Si on tape « œuf à la coque »,  par exemple, Usito présentera à gauche « coque » et « œuf à la coque », et à droite l’article « coque ». Si on clique sur « œuf à la coque », cette expression se mettra pendant quelques secondes en surbrillance pour qu’on puisse la repérer facilement dans l’article.

capture-usito

Autre exemple, si on cherche « chasse », une liste d’expressions contenant le mot chasse s’affichera à gauche de l’écran ; en cliquant sur l’une d’elles, on est amené à droite, c’est-à-dire dans la partie centrale, à l’entrée qui contient l’expression en question. Pour « chien de chasse », on se retrouverait dans l’entrée « chien ».

Les articles présentent aussi des remarques de toutes sortes sur l’usage (les emplois parfois critiqués comme synonymes non standard, un emploi régional en France, une précision sur l’emploi de la majuscule et bien d’autres) et des renvois vers des articles thématiques. Soulignons aussi que les citations sont en grande partie celles d’auteurs québécois, comme Tremblay, Laberge, Aquin, Soucy, ou sont tirées d’autres sources non littéraires comme Le Devoir ou La Presse.

Et en prime

La richesse des articles thématiques est un autre aspect intéressant du dictionnaire. Dans le coin supérieur droit figurent les mots Listes et Annexes. Sous Annexes, on trouve des articles qui facilitent l’utilisation du dictionnaire (Rubrique étymologique, Tableau des abréviations, etc.). La rubrique Listes, quant à elle, affiche une dizaine de listes – préfixes, suffixes, gentilés et toponymes, proverbes, sigles, etc. C’est là aussi que sont réunis les articles thématiques (86 en tout) auxquels renvoient diverses entrées du dictionnaire – lexiques de belgicismes, d'acadianismes et d'helvétismes, et toutes sortes d’articles sur des sujets aussi variés que le mouvement féministe au Québec, le statut du français, les champignons du Québec, les mots en -oune, la poésie québécoise, et j’en passe.

Je vous invite donc à aller naviguer du côté d’Usito. Vous pourrez le découvrir gratuitement pendant 30 jours, et peut-être aurez-vous la piqûre (UQ fig. et fam. Avoir, attraper la piqûre de, pour qqch : se passionner pour qqch).