Imprimer
Partage :

Dossier

La traduction osée
Philippe Caignon, terminologue agréé et traducteur agréé

Aborder le sujet du présent dossier est délicat, même en traduction et en terminologie. En effet, il porte sur l’érotisme et la pornographie. Comme langagières et langagiers, nous sommes bien entendu appelés à travailler sur des textes de disciplines variées visant des publics différents.

Poursuivre
spacer
Vers une terminologie de la pornographie
Par Dominique Pelletier et Éric Falardeau

Qu’est-ce qu’un pornème? D’où provient-il? Est-il sujet à des variations culturelles? Quels défis pose-t-il en matière de traduction?

Poursuivre
Le cinéma pornographique au Québec : mettre à nu le rapport entre original et traduction
Par Éric Falardeau et Dominique Pelletier

La langue de la pornographie évolue aussi rapidement que l’écriture de ses magazines, la production de son cinéma et, aujourd’hui plus que jamais, sa consommation dans Internet.

Poursuivre
Traduire l’éros littéraire
Par Pier-Pascale Boulanger

Qu’ont en commun le sexe et la traduction des textes qui en traitent? L’art. Traduire un texte érotique, c’est imprégner la narration d’une sensualité dévoilant la maîtrise linguistique et la finesse d’esprit de la traductrice cherchant à libérer l’imaginaire et l’appréciation de la lectrice.

Poursuivre
Transposer le caractère militant de l’érotisme féministe : traduire le discours de Joanna Russ
Par Anne-Marie Rivard

Le discours érotique dans The Female Man de Joanna Russ, auteure américaine de science fiction, cherche à subvertir l’ordre patriarcal. Le langagier qui entreprend de traduire un tel ouvrage doit donc s’assurer de rendre, dans une autre langue-culture, le caractère militant de l’original. Son traducteur français y parvient-il toujours?

Poursuivre
Après la traduction : entrevue avec un acteur de doublage pornographique
Propos recueillis par Dominique Pelletier

Le comédien et acteur de doublage pornographique Michael D’Amours explique les particularités de son métier.

Poursuivre
 

Partage :