Imprimer
Partage :

Le policy de l’un est-il toujours le politique de l’autre?

Policy framework, policy group, policy issue… Terme polysémique par excellence, policy reste trop souvent traduit par « …de politique » : cadre de politique, enjeu de politique, réunion de politique. Mais cette tournure française rend-elle toujours bien l’idée derrière policy?

Par Étienne McKenven, traducteur agréé

Il est vrai que comme substantif, policy a un sens fort semblable à celui de politique, et on ne saurait se tromper en traduisant immigration policy par politique d’immigration : les dictionnaires recensent toujours cette acception de policy. Dans les circonstances, il est logique pour un francophone de croire que dans les expressions où policy est présent, l’idée qu’il véhicule soit celle du substantif politique et que, par exemple, un policy framework soit un cadre de politique(s), c’est-à-dire un cadre à l’intérieur duquel s’inscrit une ou des politiques.

Pourtant, en analysant le contexte, on peut parfois se demander si le terme policy ne renverrait pas à une autre idée.

Chercher la politique

Termium définit un policy framework (cadre de politique) comme un « [c]adre facilitant la réflexion systématique sur les répercussions des différentes ententes et propositions relatives au fonctionnement d'une organisation (…) ». Qui plus est, on constate à la lecture des différents policy framework élaborés par l’organe qui en est responsable au gouvernement du Canada, le Secrétariat du Conseil du Trésor, que ceux-ci sont étayés par différents documents qui aident les fonctionnaires à baliser leur action dans un secteur donné : principes de gestion, énoncés de responsabilités, lois, lignes directrices, normes, politiques, directives, etc. Bien qu’un tel cadre puisse inclure des politiques, celles-ci ne sont que quelques éléments parmi bien d’autres, et pas nécessairement les plus importants. Par conséquent, on peut se demander si le policy de policy framework ne signifierait pas autre chose que politique, et ce, malgré ce que laisse entendre l’équivalent courant cadre de politique.

Policy framework est loin d’être un cas unique, et on trouve dans l’espace public beaucoup d’expressions formées avec le déterminant policy : policy group peut se dire d’un organisme qui défend une cause au moyen de recherches, d’écrits, de représentations, etc.1; policy issue désigne notamment une grande question d’intérêt public2; policy dialogue se dit entre autres de discussions entre les parties prenantes quant aux orientations à prendre dans une situation donnée3. Dans ces trois syntagmes, on perçoit difficilement la trace d’une politique au sens de politique d’immigration ou de toute autre acception de ce mot. Pourtant, les nombreux groupe de politique, enjeu de politique et dialogue de politique qui les traduisent véhiculent manifestement cette idée.

Découvrir d’autres sens à policy

Si les dictionnaires classiques attestent souvent les mêmes deux ou trois acceptions de policy, une recherche sur la Toile permet d’en découvrir d’autres, qui se distinguent de politique sans y être totalement étrangers (les caractères gras sont de nous) :

  • Online Business Dictionary : 1 « The declared objectives that a government or party seeks to achieve… »;  2 « The set of basic principles and associated guidelines, formulated and enforced by the governing body of an organization… ».
  • Termium (domaine : planification d’organisation) : règle d’action, principes directeurs, directives, ligne de conduite, orientation, modalités, programme d’action, politique.
  • Grand dictionnaire terminologique : intervention, ligne de conduite, règle d’action, principe directeur.
  • Merriam-Webster en ligne : « a high-level overall plan embracing the general goals and acceptable procedures especially of a governmental body ».
  • Wikipédia : « Policy or policy study may also refer to the process of making important organizational decisions… ».

Processus décisionnel, objectifs, principes de base, grand plan, règle d’action, orientation : policy a bel et bien d’autres sens que celui de politique. D’ailleurs, selon la définition qu’en donne l’International Livestock Research Institute d’Addis Abeba dans le document Livestock Policy Analysis : « The word “policy” is not a tightly defined concept but a highly flexible one, used in different ways on different occasions4. »

Policy framework, policy group et autres expressions semblables : propositions de traduction

Abstraction faite des préférences du client, cadre d’action (proposé par Termium, entre autres) serait certainement une traduction plus pertinente que cadre de politique pour désigner l’ensemble des règles et principes qui délimitent l’action dans un domaine donné; groupe de recherche (de réflexion, d’étude) conviendrait sans doute au policy group susmentionné; grand enjeu ou question de principe décrirait sûrement le sens de beaucoup de policy issue; et réunion d’orientation ou réunion de réflexion dirait probablement tout ce qu’il y a à comprendre de plusieurs policy meeting.

Policy approach, policy brief, policy requirements, les expressions utilisées avec policy abondent, tout comme les façons de les traduire, d’ailleurs. Pour trouver la bonne, il faut examiner attentivement le contexte, car comprendre si le terme policy est à prendre au sens d’action, de grands principes, de réflexion, de grandes décisions, ou tout simplement de politique ne va pas toujours de soi.

Certains ouvrages de référence viennent en aide au traducteur aux prises avec ce type de termes. Le Guide anglais/français de la traduction, de René Meertens, par exemple, propose des traductions fort éclairantes des expressions les plus courantes formées avec le mot policy.

Rendre policy de façon implicite

Par ailleurs, il convient de toujours vérifier si on pourrait recourir à une information implicite. Prenons le paragraphe suivant :

At the request of the Deputy Minister, the Minerals Division developed policy advice on a long-term vision for the mining sector. The Deputy Minister was extremely pleased with the results, and the Minerals Division received an award for this policy project.

On l’a vu, policy renvoie à des idées telles qu’enjeux de haut niveau, vision, grandes orientations, action à mener, etc. Or, certaines de ces idées ressortent du texte même en occultant le mot policy : d’une part, vision figure en toutes lettres; d’autre part, c’est le rôle même d’un ministre et de son personnel d’établir les grandes orientations, d’étudier les enjeux de haut niveau, etc. On ne perdrait-on donc aucune information dans les deux cas :

À la demande du sous-ministre, la Division des minéraux a élaboré des recommandations relatives à l’établissement d’une vision à long terme pour le secteur des mines. Le ministre a été extrêmement satisfait des résultats, et la Division des minéraux a reçu un prix pour ce projet.

Le français n’a pas nécessairement besoin d’exprimer en toutes lettres ce qui se déduit facilement. Le cas de policy ne fait pas exception.

Conseils en vrac

Il faut se méfier de l’adjectif politique, qui a trop à voir avec la politique des politiciens pour être un équivalent courant de policy. D’habitude, celui-ci n’établit pas ce lien aussi directement. Policy issue, par exemple, se traduira généralement par enjeu fondamental, enjeu sur la politique à mener, question d’intérêt public, etc., plutôt que par enjeu politique.

On doit également faire attention au nombre du substantif policy, qui, orthographié tel quel, désigne parfois non pas une seule politique, mais bien un ensemble de politiques : This country needs better policy se traduit par Il faut améliorer les politiques du pays. L’expression public policy se rend d’ailleurs presque toujours par un pluriel. En général, le contexte permet assez facilement de déceler ces pluriels qui ne disent pas leur nombre.

Policy – toute nature grammaticale confondue – est une vaste nébuleuse. D’une fois à l’autre, saisir sa signification précise et trouver son équivalent exact exige un effort d’analyse et de réflexion sérieux. C’est dans un contexte comme celui-là que la compétence linguistique des langagières et des langagiers rayonne le plus. Ils peuvent alors jouer pleinement leur rôle de conseillers auprès de leur clientèle, rôle que l’OTTIAQ publicise de plus en plus, et démontrer la valeur réelle de leur travail.

1 http://www.ccic.ca/working_groups/apg_e.php

2 http://www.ppforum.ca/about

3 http://www.vsi-isbc.org/eng/policy/policy_code.cfm

4 http://www.fao.org/wairdocs/ilri/x5547e/x5547e05.htm


Partage :