Imprimer
Partage :

État de la recherche en traduction économique et financière

inTRAlinea publiait en juillet dernier un numéro sur la traduction économique (volume 17, 2015). Dans son éditorial « Exploring Research in Business Translation », Daniel Gallego-Hernández (Université d’Alicante, Espagne) constate que, si l’on se fie au nombre de publications qui lui sont consacrées, la traduction économique semble relativement peu étudiée comparativement à la traduction médicale, la traduction juridique ou la localisation, par exemple. Il existe toutefois un intérêt croissant pour la recherche en traduction économique au cours des dernières années : de nouveaux programmes de maîtrise font leur apparition, et de plus en plus de colloques s’organisent autour de ce thème. Parmi les articles de ce dossier, notons particulièrement « A Context-Rich Dictionary with a Relational Structure: A Tool for Economic Translation », de Jeanne Dancette (Université de Montréal), qui explique ce qui a amené l’auteure à adopter une structure relationnelle pour son Dictionnaire analytique de la mondialisation et du travail (DAMT). La nature encyclopédique des articles du dictionnaire multilingue et les relations sémantiques explicites des termes définis facilitent la compréhension et permettent au traducteur en quête du mot juste de bien cerner les concepts et les contextes liés au terme recherché. Dans ce même numéro, Éric Poirier (Université du Québec à Trois-Rivières) signe « The Interpretation of Business in Specialized Expressions and Compound Terms for Translation Purpose ». Il y décrit les difficultés associées à l’interprétation de l’élément lexical business dans des expressions et des syntagmes spécialisés. L’auteur propose une grille d’interprétation des sens spécialisés de business, qu’il a validée en analysant environ 300 occurrences tirées du Wikipedia Corpus de Mark Davies disponible en ligne. En établissant des règles d’interprétation en fonction des caractéristiques contextuelles, syntaxiques et sémantiques des sens d’un élément lexical comme business, on met en lumière les processus décisionnels du traducteur qui peuvent être utilisés dans un contexte d’enseignement de la traduction spécialisée. M.-H. G.

Dossier traduction et minorité dans JoSTrans

Le numéro 24 (juillet 2015) du Journal of Specialised Translation (JoSTrans), qui porte sur la traduction des langues et cultures minoritaires, présente une entrevue menée par Debbie Folaron auprès de Julie Brittan et Marguerite MacKenzie sur le rôle de la lexicographie et de la traduction dans les communautés cries, innues et naskapies, dont la plupart des dialectes sont menacés de disparition. On peut y lire des réflexions sur la multitude de dialectes au sein d’une même famille de langues, le manque de ressources pour documenter et consigner les faits linguistiques des communautés autochtones, le fossé qui se creuse entre les générations de locuteurs, les conditions économiques précaires qui mènent les autochtones à adopter le français ou l’anglais pour trouver du travail, les difficultés liées au faible niveau de scolarité et d’alphabétisation de ces populations. Dans le même numéro, « Localisation of bird sounds in the German and English versions of Lars Svensson’s Swedish ornithological field guide Fågelguiden », de Nadja Weuisshaupt, piquera la curiosité des langagiers férus d’ornithologie. L’auteure vérifie comment les transcriptions de chants d’oiseaux spécifiques ont pu être rendues dans les versions anglaise et allemande du guide. Plusieurs exemples sont donnés sous forme de tableaux comparatifs. M.-H. G.

Retour sur le colloque de la revue MƐTA

Le dernier numéro de Meta (numéro 2, volume 60, août 2015) résume les exposés présentés lors du dernier colloque organisé par la revue. La lecture de ces quelque 70 résumés donne un bon aperçu de la diversité et de l’originalité de la recherche actuellement en cours dans le domaine de la traductologie. Ce numéro propose par ailleurs cinq articles portant également sur des communications données durant le dernier colloque. Dans « La recherche traductologique dans les domaines de spécialité : un nouveau tournant », Sylvie Vandaele « s’oppose avec force à des préjugés à l’égard de la traduction pragmatique, particulièrement dans les domaines de spécialité […] et propose des pistes de recherche pour la traductologie dans [ces] domaines ». Soulignons aussi « The Acquisition of Translation Competence. Competences, Tasks, and Assessment in Translator Training », d’Amparo Hurtado Albir, dans lequel l’auteur « aborde la question des compétences de traduction, de leur acquisition et leur évaluation, ainsi que l’approche par tâches et par projets et son utilité méthodologique. Elle démontre en fin de compte comment les recherches théoriques et expérimentales peuvent se traduire en des outils concrets d’enseignement ». M. B.

Ont collaboré à la rédaction de cette chronique Myriam Bougie et Marie-Hélène Gauthier, traductrice agréée.


Partage :